Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 17:28
En douceur je pars en regardant mes pieds
C'est eux qui portent l'arbre scié
Et je m'en remets aux vents de libertés
Comme une voile qui attend de se gonfler
Aujourd'hui nous sommes tous à quai
Le train bleu avec une hache déterrée
Alors il faut suivre le sentier
De la colline aux cailloux éthérés

Faut qu'ça ragnasse Faut qu'ça boulègue

Alors dis moi mon bon collègue
Ce sont les chiens qui nous lèguent
L'appétit de courir aux étoiles qu'ont lèchent
Avant de retrouver la dèche
Alors dis moi mon amante
Je suis un bonbon à la menthe
Ou bien ce que l'on jette
L'emballage après la fête

Faut qu'ça ragnasse Faut qu'ça boulègue

Après de longs mois sous le tunnel
Un blues sous la tonnelle
Harmonica entre les dents
Je me grille j'suis un perdant
Qui a gagné le droit d'être franc
Avec les dieux je ne te mens
Le noir les couleurs le blanc
Avec aussi un stylo entre les dents

Faut qu'ça ragnasse Faut qu'ça boulègue

Faut qu'ça déboule que ça roule
Finement en restant bien cool
Sur le siège d'une navette en partance
Pour le cosmos et les vacances
Aux manettes un extra-terrestre
Je ne veux pas que tu te défenestre
Nous sommes les hyper sensibles
Les monstres gentils de l'invisible

Faut qu'ça ragnasse Faut qu'ça boulègue
Partager cet article
Repost0

commentaires