Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 01:24

La flèche des étourdis est une soeur jumelle

aux courages des objectifs de rimes

mais sur les marches rouillés l'absence est un vertige

On m'a vu monter les échaffaudages d'une cathédrale gothique

il ne me reste qu'une vague de peur

& une collision entre le jour & la nuit

quand la foi est un sens unique

XXX

Mais voilà que tu tombes à pic

après les marches & les refuges

pour me dire un mot gentil

non je ne suis pas méchant

juste perdant de la vitesse

& gagnant des cries à deux ailes

Où le sol? Selon le nid l'oiseau...

XXX

De ton perchoir je vois quatre murs

vie lourde pour une mort légère

ou bien est ce ce monasrère

au jardin de l'éphémère

qui me hante d'autoportraits

dans la glace des pluies

quand mon poing est une flaque

XXX

Changer en eau sur l'huile de tes feux

quand la mèche est de charbon

Illumine moi de ta chaleur

j'ai si froid à l'intérieur

& donne moi de tes fantaisies

pour oublier le plomb

l'électricité la tension

XXX

Des cables un haut-parleur une pendule

des rails des fils électriques striant le ciel

une usine à goudron

Une voix de garage

un val de gare

de la rouille & des poutres

le garffiti de ma guitare

XXX

Epouvantail ou as de pique

le corbeaux rois

les pies reines

les étourneaux de la place

je baye aux corneilles

XXX

Partager cet article
Repost0

commentaires