Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 01:28

Tout s'étale

rentre dans les pores de la mélanco

Les yeux perdus vers l'infini

l'inutilité

La sueur dégorge sur l'homme

& dégoutte

des gouttes sous l'oeil amarré

 

XXX

 

Mes fleurs mes saisons humides

Elle elle & moi

à le double jeu des émois

(...)

Les deux sont en automne

est sombre dans la mélancolie

car je vois bien dans tes iris

mes ancolies...

 

XXX

 

Au réveil

mes habits sont une chambre

mon corps est un lit

mon âme est un drap

où viennent s'endormir les baleines

blanches & bleues

Mais la fenêtre s'ouvre

& le vent emporte mes habits

& le vent emporte mon corps

& le vent emporte mon lit

un drap jaune faisant voile

au chant du colibri.

Partager cet article
Repost0

commentaires