Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 15:44

       Les loups font des loups. Les chiens ne font pas des chats. Nos jeunesses étaient androgynes. Nos jeunesses étaient contre le vent. Cette société est morte est nous sommes des survivants. Nous retrouvons les nomans'land comme une respiration tendre entre la rouille & les herbes folles.

       Des rétroviseurs cassés, un guérite, l'aiguillage de la mémoire; une cible & des bouteilles cassées, un harmonica blues,une folk qui prend l'air au coin d'un bus abandonné ou sur les rails d'une ancienne voie de garage....

       Photographies: Wash and go, un portrait du chanteur des Arsenic aux crépuscules... des ombres signalétiques pour une fly house, une cheminéee & les dents grises, la lune sur les gravats & les portes cassées, les terrains vagues, les usines désafectées, una caravane & des immondices, une antenne & une pompe à essence plantée au milieu de rien, un passage interdit & la lune encore dans les feuillages de la passerelle... Puis la petite ours tombe sous les réverbères en peignant la brume d'une vitre... Autoportrait du balcon...

       Aujourd'hui j'aimerais écrire en écoutant du jazz.. Je souffle mes mots comme des bulles de verres dans lesquels mes mots tournent comme ma langue dans ta bouche. Oui j'aime quand le phrasé en rythme pense... Que la sonorité colore la lettre que j'envois en jouant mon sort un négatif day.

       Je crois que c'est un jour férié de plus, je crois que c'est un sursis de plus, je crois que c'est une nuit de plus. Blanche comme deux noirs comme tes yeux orages... Eclair pour une paresse mais la liberté coûte cher.

       Alors on se retrouve sans rien sous la pluie.

Partager cet article
Repost0

commentaires