Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 16:02

       Prolonge moi de mille éclairs mon coeur palpite... & je vois dans la bière... l'équilibre... Prolonge moi au dessus des précipices... mon corps exulte... & la passerelle est une harmonie... Donne... donne... de quoi tenir le coup... Mon aurore est une veste de bure...

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 15:54

       Je danse pour savoir ce que je peux t'apporter... & bien sûr je m'y perds un peu... Un cri dans la nuit... les chattes miaulent... Elle fixe la pousuite de ses idéaux... farouche nini... j'apprends tes libertés... chant de tes beautés... & tu m'attends là où je ne suis pas... Fluidité des cieux... tu veux la félicité...

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 15:51

       J'ai des ailes là-bas ou rien n'est plus facile que de laisser venir l'harmonie... la voie est ouverte aux esprits qui voyagent pour chercher une poésie... sauvage espérence... & la dictée de tes dons...

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 15:49

       Je veux voir les anges... une feuille morte tombe par la fenêtre ouverte... nos ombres l'une après l'autre...

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 15:44

       Posséder par la bête qui sommeil... Pulsion... Le dragon garde son trésor... deux perles sont à conquérir... tes yeux de féeries qui mélangent mes couleurs sur la palette de ton coeur... Marions nos ombres... nos vies ensorcelées... & à la fin il ne reste plus qu'à prier nos dieux... & organiser notre fuite...

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 15:38

       Le cri du Munch... L'arrière boutique des invendus, la façade aux gargouilles & le plasma de ton amour dans tes yeux infre-rouges... Un train de marchandises la nuit, les sirènes des voies de garage... Je suis dans les limbes... Collision de deux anges... Ailes froissées... Attente... Aux murs ils restent collés nos outrages... & la zone rouge des terreurs... Attention chute de coeur! Et ton nid de refuge... Je suis en manque... Ta lumière!!!

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 16:41

Ivresse de la route

Mettre aux fraîcheurs des vents nouveaux

Nous sommes loins des vents d'hier

Tu sillonnes amer d'autres horizons

à penser que tu ne peux vivre sans déclinaisons

 

Je contemple les ruminants

les phacochères

Amour de traine

Mais je ne vois que mes pieds

Au raz des paquerettes dans le parc funambule

sur la corde des peines

 

Ecris si tu veux

Laisse une trace dans les décors que tu hantes.

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 16:34

       Des poids qui déguisent? le vide que tu laisses me rend illusoire... Je peuple ma solitude... j'ai ton étoile posée sur mon chevet en dessous d'une reproduction de la lettre à Mis Stone de Miro... J'ai envie de danser & de te tenir par la taille... Allume encore mes nuits... cette mer où je me baigne nu dans ta transcendance... et ta fantaisie... Le voyage en toi & moi... Est il l'heure pour croire que tout peux changer?

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 16:25

       Peut-être me maintiendrais tu en vie? Relié à toi par des liens ineffables... Je n'ai que le silence & un oeil ouvert... Soeur qui se bat pour la justice des innocents nous voyons que la douleur... Tes ailes m'ont arraché de la torpeur & dans ta bulle de savon j'éclate nu... derrière le code barre de la nation... Coeur perdu & cloches... Je dérive aux infinis & dans l'invisible... Les sifflets des travailleurs ont sculpté ta statue... construire, bâtir, des pensées pour une paix... Son sceau sur une lettre lointaine... Ne perd pas ton rire...

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 16:13

       Rire de ton amour dément... sauvage bouquet hollandais volant... Je respire ta prière sur mon oreiller... celle de ne pas m'endormir sur moi... Et sans mordre à tous les feux, reconnaître tes signaux de fumées pour accoster le vide... Tandis que sur le quai des pas perdus un amas de pendules dirigent nos vies... des mains de bouquets dans le vent de tes souffles... Aux larges l'île aimée... Rose noire... J'ai la liberté de te rendre libre... reste entier... je ne garde pas mes distances mon ange...

Partager cet article
Repost0