Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 17:14
Et si ma raison n'avait point de coeur, je serais peut-être un vide?
Un trou noir aspirant les lumière d'une harmonie.
XXX
Le voyage peut-être une terre inconnue révélant comme le miroir la part de lumière & d'ombre de nos visages intérieurs.
XXX
Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 17:06
Rien à faire...
Le livre est ouvert sur une page blanche
& les ailes de la colombe sont dans le ciel
comme je suis à battre des mots dans le vide,
non décidément rien à faire...
S'accorder un silence
sur le noir de la mire de mon bureau,
attendre une rencontre
venant dans l'espoir, se cacher?
Non, décidément rien à faire...
Et ce n'est pas de la paresse,
mais l'aiguille d'une pendule qui tourne
de cet inutile instant qu'est le plongeons
dans un rythme qui ne me parle pas,
c'est décidé, je regarde le plafond
& part dans un monologue pour trouver
QUELQUE CHOSE A FAIRE!
Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 16:58
De l'instrument désaccordé sans volonté,
d'une araignée au plafond haut perché...

LES ILLUSIONS ADMIRATIVES

Mes yeux sont de pierres

Peut-être que l'on était pas prêt à déflorer un idéal de bruit & de silence...

Areuh! Areuh!
Saint délire de sainte ni touche,
je gobe des oeuf
comme tes seins avec au bout deux yeux!
Ma vision est trouble & je porte des lunettes chimiques.

Mon imagination n'est que pour rester en équilibre!
Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 16:44
Sublimer,
serais ce me donner une conscience
que de remercier les silences
d'ajouter aux angles mes simples vues,
tout en finesse & l'oeil aiguisé.

Comme une lanterne pour le papillon de nuit,
où fixer son regard magnétisé pour puiser des couleurs manquantes,
un rire de l'entre deux.

STOP!

C'est fantasmagorique, je lis dans tes rides
& suis plus fou qu'une perdrix sans nid,
avec la violente habitude de battre de l'aile...

Pire avant ou après, je me sens coupable,
Avec ta farce je craque en douceur à chercher la tribu des impossibles.

LISEUR DE NUAGES

J'aime les grands espaces,
je veux rencontrer celui que je voyage...

J'ai fait des cadeaux pour que l'on me comprenne,
le touché de l'âme
à dégager juste une énergie, j'ai l'oeil qui danse
& les plaisirs simples sont parfois les meilleurs.
Je ponctue comme je respire,
ouais j'ai de l'ouverture!

ça va étrangement accordé,
Faut ajuster!
Aux bars des magies j'ai deux bonnes raison d'écrire:
la première je ne sais pas,
la seconde c'est moi qui voit...

"Un bon sang ne peut vous faire du mal que si vous ne l'avez pas."


Partager cet article
Repost0
29 juin 2009 1 29 /06 /juin /2009 16:29

364

Un poème c'est une évasion,
Il y a de bonnes choses dans la vie, comme griller une cigarette,
une fumée qui s'élève comme des mots pour te soulever,
alors c'est un peu de lumières & de couleurs sous tes pas.
MARCHE AUTOUR DE TOI
comme un soleil pour éclairer ton âme,
les ombres qui grandissent au soir ne sont que ce que tu manques.
Et si dieu le veut, que tu te réveilles demain,
comme un bout d'éternité...
...
Prendre la fuite avec une raison.
Les révolutions & les grandes marrées ont rythmé le monde sensible d'une vie.
Une feuille se détache de l'arbre pour écrire la terre,
dans ses nervures quelques mots pour les racines & pour le vent
qui l'emporte. Les vols sont courts.
Et le souffle frais te dépose en douceur
sur le sol qui a vu naître ton encre.
...
Des rues, un quartier, des brumes allant du rouge au mauve,
des silences de parc près du chemin de fer. Un harmonica pour compagnon,
une note bleue pour toucher le corps d'une nature,
cet harmonie de l'émotion tournant comme une lune dans le ciel.
...
Je suis la terre que l'on accoste avec la sensation de sentir.
...
Un silence aura t'il une réponse?
...
Alors si tu me poses une question
Attends que ma présence soit la fin d'un poème
& le début du tien.+
Partager cet article
Repost0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 16:53
Tourbillon des quatre murs,
spirale de la virgule,
un train en gare avec pour ligne directe la douceur d'un rayon.
Image arrêter de la correspondance, gravitation & pesanteur...
Mes yeux sont ailleurs.

Partager cet article
Repost0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 16:48
Pourquoi l'exil de la nuit
& faire semblant à la dernière gorgée
Puis, ce frisson de coq ivre au petit matin...
Les brumes! &la respiration silencieuse de la ville
dont je prends le pouls pour embrasser ses artères.
Je chuchote à ton oreille, papier buvard de la sentinelle,
c'est un bouquet de mots qui l'a coupé!
Un  beau diable au paradis...
Partager cet article
Repost0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 16:38
Tiens c'est un moment de silence,
avec un piano, je veux aussi faire du bruit, c'est encore peut-être un style de vie
pour avoir un silence de demeure;
Prends tu trop de place dans l'impossible?
Avance...
Échange les regards d'un accord,
je vois une fille plus tranquille qu'un radar par une nuit de veille...
Les vides intimes se touchent de ce savoir.
Avance...
Toujours en manque,
j'pensai aux racines qui m'étirent pour parler de toi
quand tu viens vibrante avec pour coeur une histoire.
Larme d'un souvenir arraché avant de pousser,
un lieu pour sentir?
Avance...
Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 21:32
Avance...
Ta gueule! J'suis un animal, mais je te repousse doucement... J'aimerais trouver.
J'ai une énigme sur le tard comme des ommelettes sur le chaud.
Pour les rides d'intelligences joyeuses...
'me suis révolutionner,
& je n'ai plus qu'à sublimer mes instincts;
la raison barré d'un ange agité plutôt speedé.
J'ai besoin d'un soleil intérieur, c'est plutôt noir à l'extérieur...
Un négatif parce que le positif est rare & je me trompe?
Tu veux de l'or?
La ruée à l'argent facile, je comprends tes drogues...
Une larme s'étire pour grandie.
Avannce...
Partager cet article
Repost0
25 juin 2009 4 25 /06 /juin /2009 21:16
Avance...
J'ai besoin de la lumière extérieur.
Je suis simplement vers toi,
stoppé net au carrefour par un ovni,
& je ne sais pas lequel de nous deux était un chauffard;
peut-être que l'un de nous deux avait la larme,
peut-être pas du même côté des armes.
Avance...
A prendre référence, éblouit par un cyclope sur le fil,
cette vie précaire, funembulesque,
au dessus d'un vide, le creux du mur,
aux sortilèges d'une solitude fantômatique;
l'impasse fatale qui ne parle que de moi,
du résultat à la laisse.
J'aime pas ton travail,
les mien n'est pas kifan, & de paralysie en paralysie,
je fais mon choix de vivre pour avancer.
Avance...
Même si le mot jeunesse est au ralenti, le moteur fait rond rond.
C'est drôle ce que l'on peut recevoir en clown!
- Ben alors j'avais quoi?
   Le flash facile, la phto entre un pleur & un rire.
- Ben maintenant c'est quoi, un mauvais trip!
   J'étais pur, j'me suis cassé... Aveugle de ne pouvoir pleurer entre tes bras.
Mais comme ça le fait jamais, j'étais trop loin pour te serrer dans tes solitudes.
Avais-je besoin d'un élan d'enfance?
Avance...
Partager cet article
Repost0